Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de loipri

Liste des rois d'Espagne

4 Août 2010 , Rédigé par loipri Publié dans #Noblesse

Liste des rois d'Espagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Histoire de l'Espagne
Alhambra-petit.jpg

Espagnes médiévales

Royaume d'Espagne

Histoire contemporaine

Voir aussi :

Cet article donne la liste des monarques espagnols - c'est-à-dire des Espagnes unifiées dans la nation contemporaine depuis l'année cruciale.

Les prédécesseurs du trône espagnol étaient :

Sommaire

[masquer]

Avant l'unification espagnole [modifier]

On ne peut parler véritablement de royaume d'Espagne et d'unification espagnole qu'à partir de 1714, lorsque, à l'issue de la guerre de Succession d'Espagne, Philippe V de Bourbon (1700 - 1746) unifie les anciennes couronnes de Castille et d'Aragon sur le plan juridique et administratif et leur donne une unique capitale, Madrid. Avant cette date, les possessions des rois d'Espagne, assemblage dispersé d'héritages et de conquêtes, forment ce que l'on peut appeler une "monarchie composite" dont le seul point commun est de relever du même souverain. Par commodité celui-ci est appelé "roi d'Espagne". On peut donc faire commencer la liste des rois d'Espagne à Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon, unis par le mariage en 1469 et constituant un union dynastique après l'accession d'Isabelle au trône castillan en 1474 et celle de Ferdinand au trône d'Aragon en 1479.

La numérotation des rois d'Espagne reprend en la poursuivant celle des rois de Castille, qui reprenait et poursuivait celle des rois de León et Galice, qui elle-même reprenait et poursuivait celle des rois des Asturies. Ainsi, il y eut par exemple des rois des Asturies nommés Alphonse Ier, Alphonse II et Alphonse III, puis des rois de León et Galice nommés Alphonse IV et Alphonse V, puis des rois de Castille nommés Alphonse VI, Alphonse VII et Alphonse VIII, puis un roi de León redevenu indépendant Alphonse IX, puis des rois de Castille nommés Alphonse X et Alphonse XI. Les rois d'Espagne modernes Alphonse XII et Alphonse XIII s'inscrivent donc dans une continuité remontant à Pélage, premier roi des Asturies au début du VIIIe siècle. (Pour la continuité de ces rois avant l'unification espagnole, voir : Liste des souverains de la couronne de Castille)

Armoiries des Rois Catholiques (union des royaumes).

Cette numérotation ne reprend donc pas celle des autres royaumes ibériques avant l'unification en Royaume d'Espagne bien qu'un prétendant carliste ait prétendu prendre le nom de Jacques III d'Espagne en comptant avant lui Jacques Ier et Jacques II, rois d'Aragon.

La lignée des rois de Castille fut finalement réunie à celle du royaume d'Aragon par le mariage des rois catholiques Isabelle Ire de Castille et de Ferdinand II d'Aragon (roi consort de Castille sous le nom de Ferdinand V). Les deux couronnes, Castille et Aragon, restent alors distinctes sur le plan juridique et administratif, mais l'union dynastique leur donne une puissance croissante et un dynamisme sur le plan international. La prise de Grenade en 1492 est la manifestation la plus éclatante de cette puissance ascendante. Ferdinand conquit aussi la moitié sud de la Navarre et l'annexa aux possessions de la Couronne de Castille. À sa mort, Isabelle laissa le royaume de Castille à leur fille Jeanne Ire. Ferdinand exerça la régence durant sa minorité ; quoique repoussé par la noblesse castillane et remplacé par le mari de Jeanne, l'archiduc Philippe de Habsbourg, roi consort de Castille sous le nom de Philippe Ier, Ferdinand reprit la régence après la mort de Philippe. Le fils de Jeanne, l'Empereur Charles Quint devint, tout d'abord, roi conjointement avec sa mère puis lui succéda à sa mort sur le trône de Castille sous le nom de Charles Ier, et aussi à son grand-père Ferdinand sur celui d'Aragon quand celui-ci mourut en 1516.

À partir de cette date les États espagnols de Charles Quint sont intégrés dans un ensemble que les historiens désignent souvent par l'expression d'"empire de Charles Quint" et qu'il faut bien distinguer du Saint-Empire romain germanique. Ce n'est qu'à partir du règne de Philippe II (1556 - 1598) que, dans les cours européennes, on parle couramment de "roi d'Espagne". Celui-ci, en Espagne même, est désigné sous son titre de Roi Catholique, accordé en 1496 à Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille par le pape Alexandre VI Borgia. Cet usage demeure jusqu'à la fin du règne de Charles II. Sous les Habsbourg, l'Espagne n'a pas d'existence propre en tant qu'entité politique. La titulature des souverains, cumulative, énumère leurs différents États en commençant par les royaumes (Castille, Léon, Portugal entre 1581 et 1668, Navarre, Grenade), puis les États de moindre importance (Bourgogne, Brabant, Milan, Flandres, etc.). Dans les documents officiels et la littérature politique, les possessions de Philippe II et de ses successeurs sont désignées par l'expression "monarchie catholique" - ou tout simplement "la Monarchie". Ainsi l'appellation "roi d'Espagne" relève d'un regard extérieur à la Monarchie Catholique.

Habsbourg [modifier]

Portrait Nom Règne Notes Armoiries
Charles Ier Charles Ier (Charles Quint)
(24 février 1500 – 21 septembre 1558)
15161556 Devient roi de Castille et d'Aragon après la mort de son grand-père maternel Ferdinand II d'Aragon, conjointement avec sa mère Jeanne la Folle. Abdique le 16 janvier 1556 en faveur de son fils Philippe. Armes de Charles Ier
Philippe II Philippe II
(21 mai 1527 – 13 septembre 1598)
15561598 Fils aîné de Charles Quint. Devient également roi de Portugal sous le nom de Philippe Ier en 1580. Armes des rois d'Espagne de 1580 à 1668
Philippe III Philippe III
(14 avril 1578 – 31 mars 1621)
15981621 Seul fils de Philippe II, également roi de Portugal sous le nom de Philippe II.
Philippe IV Philippe IV
(8 avril 1605 – 17 septembre 1665)
16211665 Fils aîné de Philippe III, également roi de Portugal sous le nom de Philippe III jusqu'en 1640.
Régence : Marie-Anne d'Autriche (1665 – 1675)
Charles II Charles II
(6 novembre 1661 – 1er novembre 1700)
16651700 Fils de Philippe IV. Mort sans descendance, ce qui entraîne la guerre de Succession d'Espagne.

Bourbon [modifier]

Portrait Nom Règne Notes Armoiries
Philippe V Philippe V
(19 décembre 1683 – 9 juillet 1746)
17001724 Petit-fils de Louis XIV, et arrière-petit-fils de Philippe IV, désigné comme héritier par Charles II. Abdique le 14 janvier 1724 en faveur de son fils aîné Louis. Armes de Philippe V
Louis Ier Louis Ier
(25 août 1707 – 31 août 1724)
1724 Fils aîné de Philippe V. Meurt de la variole après huit mois de règne.
Philippe V Philippe V 17241746 Remonte sur le trône après la mort de son fils.
Ferdinand VI Ferdinand VI
(23 septembre 1713 – 10 août 1759)
17461759 Fils de Philippe V.
Charles III Charles III
(20 janvier 1716 – 14 décembre 1788)
17591788 Fils de Philippe V et demi-frère de Ferdinand VI. Armes de Charles III
Charles IV Charles IV
(11 novembre 1748 – 20 janvier 1819)
17881808 Fils aîné de Charles III. Est forcé d'abdiquer le 19 mars 1808 en faveur de son fils Ferdinand (soulèvement d'Aranjuez). Doit abdiquer à nouveau le 5 mai, cette fois en faveur de Napoléon Ier.
Ferdinand VII Ferdinand VII
(14 octobre 1784 – 29 septembre 1833)
1808 Fils de Charles IV. Est forcé d'abdiquer le 6 mai 1808 en faveur de Napoléon Ier.

Bonaparte [modifier]

Article détaillé : Guerre d'indépendance espagnole.
Portrait Nom Règne Notes Armoiries
Joseph Ier Joseph-Napoléon Ier
[1] 7 janvier 1768 – 28 juillet 1844)
18081813 Frère de Napoléon Ier, qui l'avait précédemment placé sur le trône de Naples. Abdique après la bataille de Vitoria. Armes de Joseph Ier

Bourbon [modifier]

Portrait Nom Règne Notes Armoiries
Ferdinand VII Ferdinand VII 18131833 Rétabli sur le trône (traité de Valençay). Armes de Charles III
Régence : Marie-Christine de Bourbon-Siciles (1833 – 1840), Baldomero Espartero (1840 – 1843)
Isabelle II Isabelle II
(10 octobre 1830 – 10 avril 1904)
18331868 Fille aînée de Ferdinand VII. Épouse en 1846 François de Bourbon (1822-1902). Est forcée de s'exiler suite à la Révolution de 1868. Abdique en 1870 en faveur de son fils Alphonse.

Savoie [modifier]

Portrait Nom Règne Notes Armoiries
Amédée Ier Amédée Ier
(30 mai 1845 – 18 janvier 1890)
18701873 Fils cadet de Victor-Emmanuel II de Savoie, élu roi par les Cortes le 16 novembre 1870. Abdique le 11 février 1873. Armes d'Amédée Ier

Première République [modifier]

Bourbon [modifier]

Article détaillé : Restauration bourbonienne en Espagne.
Portrait Nom Règne Notes Armoiries
Alphonse XII Alphonse XII
(28 novembre 1857 – 25 novembre 1885)
18741885 Fils aîné d'Isabelle II. Armes de Charles III
Alphonse XIII Alphonse XIII
(17 mai 1886 – 28 février 1941)
18851931 Fils posthume d'Alphonse XII. S'exile après la proclamation de la Seconde République, le 14 avril 1931. Abdique le 15 janvier 1941 en faveur de son quatrième fils, Juan.

Seconde République [modifier]

État espagnol (Période franquiste) [modifier]

Article détaillé : Espagne franquiste.

Bourbon [modifier]

Article détaillé : Transition démocratique espagnole.
Portrait Nom Règne Notes Armoiries
Juan Carlos Ier Juan Carlos Ier
(né le 5 janvier 1938)
depuis 1975 Fils aîné de Juan de Bourbon et petit-fils d'Alphonse XIII, devient roi à la mort de Franco, le 22 novembre 1975. Armes de Juan Carlos Ier

L'héritier du trône est le prince Felipe, prince des Asturies, fils du roi actuel, qui devrait régner sous le nom de Philippe VI. Après lui pourrait régner sa fille, l'infante Leonor, à condition qu'elle n'ait pas de frère ou que la Constitution soit modifiée afin d'y supprimer la primogéniture mâle.

Titres du roi d'Espagne [modifier]

Le titre officiel est actuellement Sa Majesté..., roi d'Espagne

Les titres officieux sont roi de Castille, de León, d'Aragon, des Deux-Siciles, de Jérusalem, de Navarre, de Grenade, de Tolède, de Valence, de Galice, de Majorque, de Minorque, de Séville, de Sardaigne, de Cordoue, de Corse, de Murcie, de Jaen, des Algarves, d'Algésiras, de Gibraltar, des îles Canaries, des Indes orientales et occidentales, de la terre ferme et des îles des mers océanes ; archiduc d'Autriche, duc de Bourgogne, de Brabant, de Milan, comte de Habsbourg, de Flandre, de Tyrol et de Barcelone, duc d'Athènes et de Néopatrie, seigneur de Biscaye et de Molina, marquis d'Oristan et de Gozianos[2].

L'héritier du trône porte les titres de prince des Asturies,[3] de Viane[4], de Gérone[5] et duc de Montblanch[6].

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article